voyage à l’ile Maurice

A l’autre bout de moi, Marie-Thérèse Humbert, 1979 (Bibliothèque du CAHM)
Un roman très étrange, très prenant, très dérangeant, qui donne envie de
visiter l’île Maurice, en dépit ou peut-être à cause de ce qu’on apprend
sur ses habitants, ses castes, ses croyances.
Un lieu où la couleur de la peau, plus encore qu’ailleurs, fait que l’on
est « blanc », donc supérieur, avec un rang à tenir, en dépit de tout,
et surtout des inévitables et inavouables métissages. Un lieu où deux
jumelles, dans un passé pas si lointain, dans une famille très
dysfonctionnelle, s’opposent, l’une se pliant à la règle sociale des
« blancs », l’autre se révoltant jusqu’à aller épouser la cause d’un
jeune politicien indien qui prêche l’indépendance. Mais lorsque la
révolte de Nadège s’éteint quand, pour protéger sa sœur, elle décide
d’avorter de son amant et en meurt. C’est alors Anne qui reprend le
flambeau.
Elisabeth B

Ce contenu a été publié dans Bibliothèque, Coups de Coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.