Piqures d’insectes

untitledNous ne sommes pas les seuls à apprécier la nature et le plein air. Avec le beau temps et surtout le soleil, certains insectes sont en vadrouille et il nous arrive parfois de les déranger. Ils ont alors des réactions imprévues, ou prévisibles, ils se défendent et nous piquent ou nous mordent.

Samedi, une abeille vaquait à ses occupations et elle a eu l’idée de me frôler d’un peu trop près sans que je l’ai vue m’approcher. Sentant ce frôlement, mais sans m’être assurée de ce qui le provoquait, je chassais la « chose » avec la main. Prise sans doute de panique, sa réaction a été immédiate, elle sortit son dard et se défendit contre cette agression, m’infligeant une douleur qui me rappellera qu’il faut toujours réfléchir aux conséquences avant d’agir inconsidérément. Et dire que la veille je m’émerveillais de les voir, elle et ses copines, butiner les fleurs pour reconstituer leur stock de miel. Nous sommes reparties toutes les deux de notre coté, bien marries de notre mutuelle incompréhension et de ses conséquences.

Faut-il prendre ce petit évènement pour une parabole? La rencontre, l’échange, la connaissance et la conscience de l’autre valent certainement mieux que la défensive, ou pire, l’attaque!

Ceci dit, j’ai pu tester un remède assez efficace contre les douloureuses piqures d’insectes: l’application d’une compresse de vinaigre, la douleur s’est apaisée très rapidement et cela n’a pas gonflé. La compresse de vinaigre ou de citron marche aussi pour les piqures de moustiques et de guêpes, mais je ne serai pas le cobaye… Un autre remède m’a été proposé par notre druidesse: les feuilles de plantain,  il suffit de prendre une feuille de bien l’écraser entre les doigts et de l’appliquer sur la piqure, le jus est un anti-inflammatoire, un cicatrisant et apaise la sensation de démangeaison. On n’a pas toujours une bouteille de vinaigre sous la main quand on se promène.

 

Ce contenu a été publié dans Coups de Mains. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Piqures d’insectes

  1. Catherine dit :

    Effectivement, on ne se promène pas avec une bouteille de vinaigre… En revanche, lors de nos promenades, on découvrira que le plantain est souvent marié avec les orties ! ça tombe bien parce que les feuilles de plantain écrasées sont un remède redoutable contre les piqüres d’orties.
    Au point que mes petits enfants faisaient exprès de toucher les orties, uniquement pour le plaisir de se frotter avec des feuilles de plantain et donc pouvoir dire ensuite qu’ils étaient insensibles aux piqüres d’ortie !

Les commentaires sont fermés.