Corbeaux, si beaux… Merveilleux acteurs de vie !

 

Puy du fou : des corbeaux ramasseurs de mégots entrent en action… Que c’est beau, la nature, les animaux, la Vie…

Pas si bêtes, les bêtes…

En cette période estivale, le sujet défraie la chronique, largement argumenté sur les médias et sur les ondes.

Nous aimons la nature, nous faisons tout n’est-il pas pour la sauvegarder avec nos propres moyens, tout pour nous y intégrer par la pratique d’un sain naturisme… Il n’existe aucune autre vérité. Voici à l’envi le reflet d’une remarquable expérience, digne d’intérêt s’il en est !

Par franceinfo avec AFP – France Télévisions…
Mis à jour le 10/08/2018 | 22:59 – publié le 10/08/2018 | 22:59

Le corbeau et le… mégot !

Concrètement, lorsque le corbeau dépose un mégot dans une boîte, un mécanisme se déclenche, et une croquette lui est délivrée… Super malin, le petit coquin !
Ces ramasseurs de déchets sont un peu particuliers. Six corbeaux, spécialement dressés pour le ramassage des mégots et des déchets, participeront dès la semaine prochaine au nettoyage du parc de loisirs du Puy du fou, a indiqué vendredi 10 août son président, Nicolas de Villiers.
Parmi ces oiseaux, certains sont déjà entrés en action, les autres devant les rejoindre à partir de lundi. « L’objectif n’est pas simplement de nettoyer, car les visiteurs sont globalement respectueux de la propreté, mais aussi de mener une action pédagogique », montrant que la nature elle-même peut nous apprendre à faire attention à l’environnement, a-t-il expliqué à l’AFP. Un oiseau « particulièrement intelligent ».
L’idée a germé : « Il y a plusieurs années, dans l’esprit de l’un des fauconniers du parc, à partir de l’observation des oiseaux », a raconté Nicolas de Villiers. L’espèce sélectionnée, le corbeau « Freux », est un oiseau « particulièrement intelligent », qui, lorsqu’il est dans une atmosphère affective porteuse , aime communiquer avec l’homme et établir une relation avec lui par le jeu.
Christophe Gaborit, spécialiste de l’affaitage des rapaces, a donc « inventé une petite boîte », contenant d’un côté des croquettes – dont raffolent les corbeaux – et offrant de l’autre un espace vide, destiné à « accueillir des mégots, ou autres petits déchets, a poursuivi Nicolas de Villiers.
Lorsque le corbeau dépose un mégot dans la boîte, un mécanisme se déclenche, et une croquette lui est délivrée. « Motivés par la récompense », les corbeaux ont vite compris comment fonctionnait le jeu, s’est-il réjoui.

« L’installation a ensuite été réorganisée de manière à ce qu’une seule boîte, de la taille d’une brouette, permette à tous les oiseaux de déposer leur butin et à Christophe Gaborit de jouer les « chefs d’orchestre ». Les oiseaux sont « très rapides »: en moins de trois quarts d’heure, un corbeau est capable « de remplir un seau », a-t-il ajouté » ! Que dire de plus, si ce n’est que cette nature, ces oiseaux, ces chiens, ces chats, tous ces êtres vivants si sensibles, qui nous donnent une si belle leçon d’humilité et de vie, ne font jour après jour qu’affirmer que le respect, le seul respect de la nature est l’unique fait du respect humain. Alors oui, bel oiseau, « Croà-Croà », dis-nous ce qu’est la vérité, rappelle-nous ce que sait être la la grandeur de l’âme… dis-nous ce qu’est le respect de soi, le respect de son prochain, le respect d’un environnement en voie de cette terrible dégénéressence qui nous terrasse. Bon Dieu, mais c’est bien sûr… La nature n’est pas une poubelle !!!

Faire corps avec la nature, n’esr-ce pas là quelque part notre pleine et entière acception d’un sain naturisme ? C’est aujourd’hui, et c’est demain… Sans mégots, c’est encore mieux !

Amitiés naturistes.

Michel.B

_(Expire le 11 Feb 2019)_

Ce contenu a été publié dans Coups de Coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Corbeaux, si beaux… Merveilleux acteurs de vie !

  1. Marj105 dit :

    Quelle belle morale…. «cet oiseau de malheur» si souvent décrié, mal aimé, nous montre la bonne voie.
    Dommage cependant que nous soyons obligés de dresser ces animaux à collecter nos déchets.
    Espérons que cette expérience pédagogique fera prendre conscience à certains que jeter un mégot ou un petit papier peut avoir à la longue un gros impact sur la nature.

    Amicalement,
    Marjorie.

  2. Michel.B dit :

    Bonjour Marjorie.
    Merci avant tout de paraître dans les pionnières des personnes s’étant donné le mal de me laisser un commentaire ! Tout arrive ! Un scoop ! Tu es bien la première à réagir à ce que tente d’exprimer – sans trop me faire d’illusions – pour magnifier la belle réalité qui existe encore dans notre monde bouffé par le fric ! Tu te révèles, comme dirait un certain : « Première de cordée » ! Je t’en remercie chaleureusement.
    Prenant la balle au bond, en cette juste leçon de morale, ,j’en profite pour mettre fort utilement en évidence le fait que ceux qui balancent en tout lamentable irrespect des mégots, et autres papiers à même le sol à quelques mètre à peine de poubelles publiques méritent de se prendre la baffe… et, pour peu qu’ils en soient aptes, à en prendre acte. (ce n’et pas gagné) Ceci précisé, à mon humble avis, toute autre considération écartée, quelle belle leçon venant des oiseaux !
    En ce qui concerne le « dressage » de ces corbeaux, il me semble tout simplement – à bon escient – que l’on utilise l’intelligence de ces animaux, en respectant intégralement leur liberté, hors de toute démonstration de cirque, pour montrer, instructive pédagogie, que des animaux peuvent en toute intelligence utilement parer à l’outrance coupable de certains (voire très nombreux) humains irrespectueux.
    Et enfin, pour mémoire, sur le concept du dressage… Quid des chiens d’aveugles, des Saint-Bernard, des chiens renifleurs, tels ceux qui apportent une merveilleuse aide aux sauveteurs, vus héla stout récemment lors de pont écroulé à Gênes, quid des chiens policiers détecteurs de drogues… ?
    Pour en terminer sur ce concept de dressage des animaux, il n’est là à mon sens ni exhibition de singes savants, ni d’ours clowns, ni de montreurs de facécies factices… Ici, il s’agit d’u bel exemple de la merveilleuse aide ce que les animaux sont capables d’apporter dans les pires conditions aux humains, en toutes circonstances, en toute fidélité…
    Encore merci pour ton commentaire.
    Amitiés naturistes,
    Michel.B

Les commentaires sont fermés.