mon cher shampoing

Adieu mon cher shampoing… C’est le cinquième shampoing, depuis six ans que je suis résident, qu’en allant au sauna je dépose au bord de la douche et que je ne retrouve pas en partant… Mais sûrement qu’il n’y a qu’à moi que ça arrive, je dois être poursuivi le mauvais sort…

En tout cas c’est un belle occasion, un bon « marqueur social » diront les spécialistes, pour que je n’oublie pas ce que devient peu à peu Héliomonde : un lieu où l’on fauche, où deux chalets (habités) de mon quartier ont été visités l’an dernier, où l’on salue sur le chemin une personne sans même que celle-ci nous réponde, où l’on voit de gens habillés déambuler par 28 degrés à l’ombre… Bref, un lieu de plus en plus « normal », bien éloigné de ce qu’il a été (et que je n’ai pas connu… mais j’en ai connu d’autres…) et des valeurs qui y ont eu cours. Tout passe, tout se termine, c’est une loi de la vie : merci de me le rappeler, mon regretté shampoing… 🙂

Voilà, ça va mieux en le disant, et cela ne va pas altérer ma bonne humeur ni mon plaisir chaque fois renouvelé de passer des moments magiques dans ce si bel endroit.

Allez, je vous laisse, faut que je renforce mes volets et que je blinde ma porte avant ce soir… 🙂

Gilbert

_(Expire le 02 Mar 2019)_

Ce contenu a été publié dans Coups de Gueule. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à mon cher shampoing

  1. Marie dit :

    Bravo pour l humour, Gilbert ! D’autant que le sujet de ton article laisse peu place au sourire…
    Nous pensons, j espère toujours  » à raison » , que les naturistes sont plus  » vertueux » que la moyenne de la population… Un vol est un vol et met sa victime en colère, quelque soit l objet dérobé. C’est une perte de confiance, un regard teinté de déception sur le voisinage…
    Faudrait il « pucer » nos shampoings ?
    Marie

  2. Michel.B dit :

    Bonjour à tous, et merci Gilbert.
    Hélas, ce genre d’incivilité n’est pas exclu en notre petit monde dans lequel rôdent inévitablement de tels chacals, lâches misérables foutriquets à l´affut d’un tel ou tel mauvais coup ! À telle enseigne, il m’a par le passé été dérobé une grosse parclose pesant plus de 30 kilos, adossée à mon chalet…
    Alors, oui, pucer nos chalets si on en devient obligés, y dissimuler des petites caméras de surveillance des accés et ouvertures, connectées ? Pourquoi pas ! Il en est présentement, pratiquement invisibles, dûment connectées à distance et enregistreuses son et images, jour et nuit, parfaitement indétectables.
    Attention aux retours de flamme !
    Amitiés naturistes,
    Michel.B

  3. Michel.B dit :

    Alors oui, sur un tel triste constat, prédateurs, voleurs et autres malfaiteurs qui a priori polluent notre site, il nous faut nous prémunir, identifier et irradiquer pacifiquement mais fermement de tels nuisibles indésirables.
    Amitiés naturistes.
    Michel.B

  4. Xavier dit :

    « Hello les voleurs » ou bien « je peux sans autorisation vous le prendre »???
    Dire à la direction d’ Héliomonde de mettre du savon à dispo ??? pour les gens à la journée et pour les enfants ???
    Peut être une erreur à la douche ou bien un enfant qui à besoin de savon. Le même soucis une fois , mais 5 minutes après, retour du flacon dans une petite main de jeune fille sans shampoing à la douche! Que dire? Juste « merci »!
    Quand c’est un adulte, le merci est dur à venir…
    Xavier

Les commentaires sont fermés.