Chouette la Hulotte…

Nous évoquions tantôt la belle nature, la flore, la faune, le vent léger dans les futaies…

En notre si beau site, au réveil du printemps, nous nous émerveillons, regardons cette nature se réveiller, fleurir, verdir, exhaler des senteurs diaphanes, subtiles. Encore, nous saluons le retour du coucou…

Quid encore dans la belle forêt, en ces frondaisons ramées, de cette énigmatique petite chouette, si jolie ?

« Chouette » est le nom vernaculaire (dialectalement parlant) de certains oiseaux de la famille des Strigidaes, qui regroupe environ 200 espèces, caractérisées comme des rapaces solitaires et nocturnes. Parmi celles-ci, les chevêches sont en principe plus petites que les autres chouettes.

Surprise : nocturne et mystérieuse, la chouette hulotte se rencontre à la campagne… comme à la ville : « C’est l’un des seuls rapaces nocturnes que l’on puisse trouver jusque dans les grandes métropoles : de nombreux couples nichent à Marseille et elle s’est déjà reproduite en plein cœur de Paris, même si ces dernières années elle s’y est faite rare sans que l’on comprenne exactement pourquoi», explique Romain Sordello, du Museum d’Histoire Naturelle, à l’initiative du projet La Hulotte Parisienne.

Découvrons cette petite redoutable chasseresse, en vraie grandeur…

Vive la nature, vive la vie, vive la beauté, la pérennité de l’existence…

Amitiés naturistes,

Michel.B

_(Expire le 07 Oct 2019)_

Ce contenu a été publié dans Coups de Coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.