Le Chant des Partisans…

Courage… Reconnaissance… Quelque peu en rétrospective, revenant à terme à ce 8 juin significatif liant intimement le destin des peuples, notre devenir et celui de nos enfants et petits-enfants, dans le but affirmé de rendre hommage à nos aînés, tentant en ces temps troublés de ne pas sombrer dans un oubli funeste…

Ce 8 juin, ce fût pour tout un chacun, respecteux des sacrifices effroyables vécus en tout »sens de l’effort » et du courage sans bornes de nos aïeuils  – en toute dignité et sincérité, en toute magnanime reconnaissance, sans coup férir, de célébrer l’heure du souvenir…

Liberté, égalité, fraternité… 8 Juin, beautés et terribles tristesses tellement inscrites dans notre chair, dans notre histoire… Le Chant de Partisans… Tout un symbole. Superbe hymne à garder et chérir en nos cœurs entre les merveilles des merveilles…

Rappelons-nous que cette musique poignante, à écouter ne serait-ce qu’une fois – apte à être, demeurer, perdurer, à pérenniser pour tout un chacun dans le souvenir de toute une vie – a été composée en 1941 sur un texte russe par une française Anna Marly, ancienne émigrée russe qui, en 1940, avait quitté la France pour Londres.

Les paroles originales ont ensuite  été écrites en 1943 par Joseph Kessel, également d’origine russe, et son neveu, Maurice Druon, qui venaient tous les deux rejoindre les Forces françaises libres…

La mélodie du chant des Partisans, inpirée d’un air populaire russe pendant la guerre civile, est de facto due à la chanteuse et compositrice Anna Marly, qui écrit, en un temps record, cette sublime ballade en 1941 à Londres sous le titre « La Marche des Partisans », ou « Guerilla Song » avec des paroles originales en russe, sa langue maternelle.

Je vous propose, viscéralement attaché à tous les symboles liés à ce terrible épisode de notre histoire, de vous montrer et vous faire entendre – et s’il peut en être – savourer à grand plaisir à point nommé ce « Chant des Partisans » magnifiquement interprété ici par ces quatre chanteurs d’Opéra admirables, tellement vrais, tellement authentiques, tellement passionnés… accompagnés par un grand chœur et un superbe orchestre symphonique… Que c’est beau… Osons le dire… sublime ! Une musique que l’on entend une fois… et qui d’emblée nous reste ipso facto gravée en notre mémoire…  pour l’éternité…

*** En aparté… Honneur aux Femmes compositrices ! Germaine Tailleferre, Nadia Boulanger, Ida Gotkovsky… Anna Marly… et tant d’autres…

Que c’est Beau… La Musique, la Justice, le respect de soi, le respect « des autres »

L’entre-aide cordiale, la « main tendue »… le courage dans l’adversité… un mythe, un rêve, un cauchemard ?

Vive l’Art, la Beauté, le Vrai Lyrisme… et… Que vive l’amitié !

Li-ber-té !!!

Amitiés naturistes,

Michel.B

_(Expire le 09 Nov 2019)_

Ce contenu a été publié dans Coups de Coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.