Cette « musicale année du masque » » 2021 !

La « musique »… tout un symbole…

Bientôt, nous consacrerons l’avènement d’un 21 juin ouvert vers l’espoir, en une réjouissante « éclaircie » annoncée vers des jours meilleurs…

La devenue « rituelle « Fête de la Musique »», quels qu’en puissent en être les tenants et aboutissants, se réclame à l’envi d’un profond désir partagé de louer les mérites, de glorifier la prise de conscience collective des vertus de l’art musical, activités aux multiples facettes exacerbées en cette journée « culte » essentiellement dédiée au bien-être, « au  plaisir des sens »…

Tel que le disait si bien le grand chef et compositeur Léonard Bernstein, « toute musique est bonne, pourvu qu’elle soit authentique »…

Alors, nous est-il à terme loisible de quelque peu revenir en images, en rythmes et en couleurs à quelques précédentes joyeuses journées festives vécues en cette manifestation dédiée depuis 1982 à la musique par Jack Lang, alors ministre de la culture, « heures exquises », libération sonore, ivresse, vertige délibérément décrétés sans hiérarchie de genre ni d’origine dans la bonne humeur, en toute liberté par le biais de quelques réalisations mélodieuses truculentes auréolées de plaisir, de décontraction, à toutes fins avouées en toute subjectivité dans le but ludique de sanctuariser en toute simplicité une stimulante « communion des esprits »… Pour l’anecdote, il pourrait dès à présent s’évérer judicieusement bienvenu de quelque peu en amont – en tout épicurisme – « ad libitum » de commencer pour d’aucuns à éveiller leur curiosité…

Contre vents, marées et masques, en définitive les musiques imperturbables persistent à rester vivantes, consciemment ou non en notre for intérieur…

Tous styles, toutes expressions musicales ont droit de cité en ces quelques moments dédiés à de multiples échanges en parfaite osmose, dans la joie et la désinvolture, en altruiste connexité avec « toutes les musiques »…

Il se dit à La Royale de Toulon : « On fait « ça » qu’on peut » avec « ça » qu’on a !…

Sous tous ses aspects, la musicothérapie existe… « Je l’ai rencontrée » !…

Découvrons-là, omniprésente, « en chœur et en cœur » en notre for intérieur…

« La vie sans musique et tout simplement une erreur, une fatigue, un exil » – Friedrich Nietzsche…

Amitiés naturistes,

Michel.B.

Ad libitum – [Epilogue]En live, vidéos « Léonard Bernstein – Dimitri Kabalevski »

https://youtu.be/ixd4fmV1eiI

 

_(Expire le 25 Nov 2021)_

Ce contenu a été publié dans Coups de, Coups de Coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.